Le chemin de Jeanne

Jeanne Cressanges est née à Noyant.

Très attachée à cette terre Bourbonnaise Jeanne nous la livre au travers des lieux, des ambiances ou des personnages qui traversent ses romans. Cette balade emprunte les chemins qu’elle aime suivre.
Dans ses pas, vous trouverez ici ou là un peu de ce que l’écrivain souhaite nous dire des femmes, des hommes, de leurs tourments et de leurs vies.

Rendez-vous lecture
1- Noyant- « Mon église de Noyant est modeste, mon village austère avec ses corons qui rappellent qu’autrefois on y descendait dans la mine, mais il contient mon Orient, mon riz, mon canard laqué, mes bouddhas. Ne croyez pas que je délire: depuis plus de vingt ans, les corons sont occupés par des réfugiés venus d’Indochine. Et c’est ainsi que des femmes aux cheveux de soie et aux robes d’or glissent à travers mes prairies. » (La Petite Fille aux doigts tachés d’encre. Flammarion, 1985)

2- La Croix Louis- Ce lieu fut la propriété des parents de Jeanne Cressanges de 1952 à 1988. Elle y écrivit en partie La Feuille de Bétel, Le Cœur en fête, La Petite Fille aux doigts tachés d’encre. « Sa maison embaume les plats mijotés, les tartes, les confitures et son jardin, conquis de haute lutte sur la jungle, fleure l’acacia, le chèvrefeuille, le jasmin et les roses. » (La Petite Fille aux doigts tachés d’encre)

3- La Mataire – Un des lieux de tournage de « La Feuille de Bétel » « -Va à la maison avec la Mée, je conduis le cheval au pré et je vous rejoins.
Rien n’a changé. L’horloge est là entre le lit et la table, la table flanquée de deux bancs et la huche… Je suis sûr qu’en soulevant le couvercle, je trouverai la couronne de pain et un reste de tarte aux prunes. » ( la feuille de Bétel )
4- Les côtes Matras – « J’en connais tous les chemins , ceux qui montent parmi les chênes pour rejoindre, au sommet, la route qui épouse le tracé d’une voie romaine, et ceux qui s’égarent sous les noisetiers, jusqu’à des puits de silence et d’ombre. Là dans la nuit verte des feuilles et l’odeur de l’humus, il semble parfois qu’on sente battre le cœur de la terre, et l’on se dit, sans effroi, que dans le bois du cercueil chacun redevient ce qu’il est : un peu de la poussière du monde. » (La Petite Fille aux doigts tachés d’encre)
5- Les Croisiers – Lieu de naissance de Jeanne, dans la ferme où travaillait son grand-père maternel Jean Dumont.
« Mon premier souvenir. Assise dans une corbeille de luzerne, que bercent les pas de mon grand-père et de ma grand-mère qui la transporte à l’étable, j’y respire l’odeur de l’herbe. J’ai quatre ans. Je suis en accord avec l’univers que Dieu a façonné de ses mains : la ferme des Croisiers, ses habitants, ses bêtes, le soleil qui se lève derrière, se couche devant, sur les prés de M. Arthur, notre maître. » (La Petite Fille aux doigts tachés d’encre)
6- L’étang de Moncoulon – Lieu de tournage du film : La Feuille de Bétel « Le printemps était revenu. C’était un printemps déchirant comme le cri d’une femme qui enfante. On entendait le rire et les chansons des filles qui allaient se baigner à l’étang des Rochers, et une voix, une voix toujours la même, plaintive, qui répétait sans cesse : Tant que la dette d’amour demeure, Au pays des Sources, la pierre d’amour ne peut fondre. » (La Feuille de Bétel)

 

Télécharger le flyer

Aller sur le site Chemins d’Issards

Page Jeanne Cressanges