Simone de Tervagne

Simone de Tervagne est née en 1911, à Londres, où son père est cuisinier du Prince de Galles. Les parents de Simone sont originaires du Donjon où ils reviennent s’établir, en 1917. Ils habitent alors la « villa gigot » comme l’ont surnommée les habitants du village. Après la mort de son père, en 1925, Simone subit l’animosité de sa mère, vivant un vrai calvaire. À sa majorité en 1933, elle quittera la maison familiale et la brouille entre mère et fille durera toute leur vie.

L’Association a réédité son roman La Haine maternelle en 2014.

 

Les écrivains Bourbonnais